Avertir le modérateur

mardi, 27 mai 2008

Le bûcher des vanités.

1751117444.jpg

Commentaires

Tirades et nouvelles à l'usage des chevaliers de la Nappe Ronde

En lançant sa flèche dans une tirade culbutante, Bertrand de l'Arché de la Noix, dit aussi de l'Arche de la Noë en langue d'Oil, ne pouvait ignorer les dommages collatéraux de sa culbutante formule en oxymore à l'encontre du pacte de ses aïeux, scellé dans le sang lors de l'hommage rendu à Epinay, en présence des hauts dignitaires des duchés, comtés et baronnies des pays d'Oil, d'Oc et du Territoire de Belfort, hommage renouvellé par lui-même envers le suzerain de son son suzerain, feu François de France, confiant dans les forces de l'esprit. L'autre famille de lignage plus récent, à laquelle il était aussi inféodé jusqu'alors dans cette pyramide des liens féodo-vassaliques, s'en trouve blessée, elle qui connaît par ailleurs de terrible tourments depuis la dissolution des liens entre la première dame royale, SégoReine et son nobliau corrézien, père de la progéniture, ce François le Batave de la Tuile dit aussi de Tulle en pays d'Oc, de la branche de Hollande, et se disputent depuis le droit de ban.

En faisant fi du leg ancestral mariant d'une part le meilleur de la tradition des chartes octroyées aux communes libres, auto-gérée en seigneuries collectives, et d'autre part le strict respect des droits et privilèges seigneuriaux encadrant toute activité économique enserrée dans un réseau de liens féodaux an nom desquels se perçoivent droits et prélèvements qui accableraient, selon les courants libéraux, bourgeois et vilains, auxquels se rallie à présent le comte félon de l'Arché de la Noix, ce dernier rompt l'hommage d'Epinay. Sa suzeraine relève le gant n'osant encore jeter en proie les terres de son rival, celles qui vaudraient bien une messe de l'avis de cet autre troublion et félon du royaume de Navarre, lequel refusa aussi de faire allégeance à son suzerain NicolaÏ de Sark, lors des joutes qui opposèrent les hommes de ce dernier avec les sujets de SégoReine, lesquels furent défaits à la décisive bataille royale dite de la présidentielle, malgré ce coup de Jarnac du prince de Navarre et de sa bande branchée et retournée, ce démon de modem (à faire suivre, affaire à suivre ...)

Écrit par : blog citoyen, socialiste et républicain | mercredi, 28 mai 2008

Il fallait de le dire citoyen socialiste, républicain et libéral?

Écrit par : Maurice | mercredi, 28 mai 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu