Avertir le modérateur

lundi, 09 juin 2008

C'est une révolution? Non Sire, c'est le Parti-Socialiste

Les documents retrouvés dans les archives du Château, finalement, n’étaient-ils réellement que calomnies ou erreurs de jeunesse ?

Voilà qu’on avait vu François le Batave chevaucher, cheveux – enfin presque ! - au vent, vers le Comté de Tripoli au côté de Nikolaï de Sark et de toute sa suite.
 

Dans le même temps, et comme tous les quinze jours, le Comte Bertrand de l’Arche de la Noé était secrètement réuni à la taverne du village voisin avec ses plus proches conseillers.

Il y avait là le Duc de Retz, Lilibeth la Glaciale – qui, de mémoire, n’avait plus ri depuis son troisième anniversaire –, Désiré le Sarrazin, et quelques autres.
 

Les espions du Comte; Ifop, Sofres et Csa; rapportaient de toutes les provinces du Royaume que la passion de Laurent-le-Grand-Quevilly et du Sir Dé S Ké pour la Belle Lilloise ne connaissait pas d’égale au sein de la populace mais que c’était bien le Comte qui remportait sa faveur.

Le Duc de Retz suggérait donc de reconsidérer la possibilité d’une alliance avec SégoReine, concluant son intervention dans le débat par son rituel « Je dis ça…mais c’est vous qui voyez. »
 

Le Comte alors de s’interroger. Quel besoin de s’allier avec ces deux pimbêches de SégoReine et de Marquise du Nord ? Pourquoi ne pas chevaucher vers son destin et rompre toutes les alliances envisagées jusqu’à lors …

Après tout la devise de la Famille du Comte n’était-elle pas « Souvent Comte varie ».
 

Mais le Comte aurait tôt fait de se méfier de sa cousine la Marquise.

Elle avait sa stratégie elle aussi. Et quelle plus belle stratégie que de se servir des secrets d’alcôves de son plus proche conseiller pour tenter de déjouer les plans de ce fourbe de Comte.

444877728.jpg

 

Commentaires

Mais les socialistes ont il vraiment envie de faire bouger les choses?
Car à force de dire qu'il faut faire cela ou ceci le jour ou ils vont être a pouvoir j'ai bien peur q'ils ne s'effondrent à jamais!

Pour cela qu'ils préfèrent gagner des mairies, des présidences régionales etc...

Mais la soif du pouvoir peut aller jusq'au suicide politique!

Écrit par : Gwen | lundi, 09 juin 2008

Je sais d'après certaines personnes que les chevaliers (deux) une femme et un homme sont en fait proche des Royalistes!!!! (je parle de Ségolène bien sur pas de Louis XVI).
Elle, est journaliste dans un magazine et quand à lui il illustre effectivement des articles dans un quotidien.
Il a même du mal à faire éloigner son style!!

à bon entendeur Salut :)

Écrit par : L'espion qui venait du froid | lundi, 09 juin 2008

Il faut arrêter le délire!! il bosse dans quel quotidien? Libération, Le Monde, 20 Minutes, Le Parisien???
Et elle, elle est où dans VSD, ELLE, Biba, Atmosphère...avec des il paraît je suis sur que c'est Carla Bruni qui fait les textes et Sarkozy les dessins le soir dans leur chambre!! du grand n'importe quoi le James Bond!
et proche de Ségo je ne le pense mais absolument pas!

Écrit par : René P | lundi, 09 juin 2008

Ce week-end nous fûmes comblés par les caricatures de Lance L'eau de la Cuvette.
Mais point de Dame Attrape le Sel.


Ouf ! ce lundi, Dona el Sel nous revient en pleine forme. Elle nous manquait déjà...


Un petit mot sur Lilibeth la Glaciale.

Après avoir subi les assauts des infidèles en Avignon, vaincue elle s'en retourna dans la capitale du Royaume Franc.

Le Duc de Retz, Lionel d'Ars, la mit dans le Comté de Seine St-Denis pour gouverner tous les manants qui y pullulent.

Si l'on ne connaissait le vrai motif : se rapprocher de son éphèbe blond soupirant, on ne comprendrait guère le choix de ce point de chute craignos. En effet, elle hait tant la populace en vérité !

Seules les mondanités du Tout-Paris-intra-muros lui desserrent les lèvres.
Chez le Sieur Ardisson, bien que de la roture, par exemple, où elle se plaît à rencontrer Dame la Panaffe et la Baronne Christine, épouse du Baron de KouKouche.
Passer sur la lucarne avec La Garde des Sots Dati, la ravit aussi : c'est qu'on la regarde et mire son dernier lift !

Je vous tire ma révérence pour l'heure.

Écrit par : Julie | mardi, 10 juin 2008

Je suppose que la dame Attrape moi le sel est aux 35 heures et donc le week-end elle part à l'aventure dans des contrés éloignées sur ses terres.

Écrit par : Luciol | mardi, 10 juin 2008

Hola hola, chevaliers et manants des 35 heures RTT comprise, vous m'avez l'air tous bien en forme ce matin et comme aurait dit mon illustre arrière grand-père Léopold (qui y était lui !) : "ça tombe comme à Gravelotte" !
Et que je te prenne ces pauvres desperados du P.S. toutes "niches" confondues et que je te les déplume et que je te les ébouillante et que je te les essore ... Hélas point de substantifique moelle ! Pas l'ombre d'une Idée ! Une dernière solution : les saoûler (dans un bon Bordeaux bien sûr), car vous le savez bien comme moi "In vino veritas" et quand ils seront bien noirs on aura peut être une chance "nous" d'y voir clair !
En tout cas chevaliers vous comme le bon vin "vous vieillissez bien" et ce dernier cru est un régal.

PS pour Julie : si vous n'en faites pas partie, ça y ressemble de plus en plus quand même et vous m'avez l'air d'en savoir une peu plus qu'avoué sur le couple blogueur : revient-elle d'Andalousie ou de Castille la Doña el Sal, pendant que l'Aquajetteur gratte ses cartons le week-end (pour vos beaux yeux ?)
A propos avez vous des nouvelles de ce brave Laurède, je fus du côté de Solferino ce week-end, mais point de sans culotte chevauchant à cru dans les parages ?

La Baronne

Écrit par : La Baronne | mardi, 10 juin 2008

Une Baronne ici?? Suis-je tombé chez les ARISTOS?
En plus un Bordelaise si j'ai bien compris!! Il ne manque plus que le retour de notre bon Charles VIII pour qu'il nous refasse sa bataille de Fornoue, victoire un peu grace à cette noblesse Bordelaise! Et au lieu de crier à la charge ils criaient Cailhau Cailhau Cailhau !

Sur ce je m'incline Baronne.

Mes respects socialistes.

Écrit par : Luciol | mardi, 10 juin 2008

Luciol,

Je brûle de vous connaître...
Je fais sur ce blog génial d'extraordinaires rencontres !
Si je suis Baronne, c'est malgré moi et sans doute parce que malgré les vents contraires qui se croisent dans le Port de la Lune et l'abus du breuvage local, j'ai toujours su "rester droite dans mes hauts de chausse" ... à la manière de ...
Vos seuls respects me suffisent, je ne suis d'aucun camp !

La Baronne

Écrit par : La Baronne | mardi, 10 juin 2008

Ah, Baronne attendons que nos Chevaliers mettent les couverts et les verres sur la nappe ronde pour se lancer dans une bonne et franche discussions.

Je me demande moi même dans quel camp suis-je?
La bataille fait rage, les chefs de camps désertent un à un.
Notre mini-président a eu les yeux plus grands que le ventre, François le Batave (pour reprendre les chevaliers) n'est plus que l'ombre de lui même, Bertrand, lui il se fiche de nous, que reste-t-il (de nos amours).

Bon je vais noyer mon chagrin en lisant un livre de Zola

«Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.»
[ Jean Jaurès ]

Écrit par : Luciol | mardi, 10 juin 2008

Très chère Baronne,

Non, point de cru Bordeaux à ma table, mais de très bons vins de Terroirs Minervois, Corbières ou Faugères.

Mon preux Chevalier avec notre cocher qui fouette les 8 chevaux pur-sang tractant notre carrosse 4X4, tient à choisir lui-même en la cave la plus réputée, les meilleurs nectars...que nous consommons avec modération !

Mais ce midi, coquillages divers et huîtres de Bouzigues accompagnés d'un Picpoul de Pinet qui n'a rien à envier aux meilleurs Muscadet sur Lie. Enfin, fine tranches de jambon vieux de Lacaune pour accompagner des melons brodés, mûrs à point. Nous festoyons ce jour, avec un Baron Socialiste et sa charmante mie.

.

Je crains que le Marquis de Laurède ne soit fort occupé dans son Donjon, ayant coupé tamtam (?) et In terres nettes.
Son travail de réflexion et d'écriture avait pâti de ses interventions ici. Il aime à méditer ...
Il doit se claquemurer pour éviter toute tentation à poster chez les Chevaliers de la Nappe, avec comme seuls compagnons sa plume d'oie, la fiole d'encre noire et quelques parchemins.
Mais je pars aux nouvelles... Il est vrai que son silence m'effraie, lui si prolixe !

.

Pour nos 2 Chevaliers , chère Baronne,
* l'une scribe et poétesse, férue de culture Médiévale et chantant à l'occasion avec un trouvère ami ses propres lais, et
* l'autre, spécialiste éclairé en eaux-fortes, je vous conseille de revenir à la première de leurs interventions, le 15 mai.
Mais sachez que nous sommes tous de la "France Métissée", alors les ascendants de Doña el Sel sont apparentés aux vôtres comme aux miens.

Julie

Écrit par : Julie | mardi, 10 juin 2008

Il y a autant de plumes ici qu'un évêque peut en bénir!

enfin un blog qui laisse les gens s'exprimer! un must

Écrit par : Luciol | mardi, 10 juin 2008

Yes, Luciol, a big very must.

Mais je reprends ma langue maternelle :

je n'oublie pas ( j'avoue être un tantinet rancunière suivant les vents du Cers, Mistral ou d'Autan ) que le Plantagenêt Henri III guerroya contre la France.

C'est ainsi au grand désespoir de Laurent du Grand-Quevilly, et du Duc de Retz pédants et retors , qu'il perdit le Poitou et la Saintonge.
SégoReine doit sa puissance à Henri roi d'Angleterre. Y aviez-vous songé seulement ?

Je me retire dans mon boudoir, mon cher.
A demain.

Écrit par : Julie | mardi, 10 juin 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu