Avertir le modérateur

mardi, 10 juin 2008

Tata Ségo qu'est-ce qu'y a sous ton grand chapeau

Si tout un chacun savait dans le Royaume que la devise de la famille du Comte Bertrand était « Souvent Comte varie » ; là ! on pouvait croire qu’on en était au stade de la girouette.

SégoReine avait fait parvenir au Comte un libelle le sommant de faire part de ses intentions pour les aménagements intérieurs du Château et de cesser de tourner autour de la jatte.

Les hostilités étaient relancées entre ces deux là.
SégoReine, revigorée par son séjour chez le Vicomte Nioui-Ninon, était vent debout contre le Comte.
Elle commençait à retrouver sa combativité et était repartie à l’attaque de son meilleur rival.

Dans toutes les coursives du Château, on l’entendait pester que définitivement le Comte était franc comme un âne qui recule.
Elle avait failli ravaler sa généalogie jusqu’à la 17eme génération lorsque le Comte lui avait fait tenir un message de paix avec cette seule phrase : « arrêtons de nous bouffer le groin ! ».

Et la Princesse de lui répondre que pour quelqu’un qui n’avait pas d’idées précises sur la couleur et les motifs des tapisseries d’Aubusson, et de l’endroit où il voulait les mettre, ses dernières interventions aux réunions de chantier ressemblaient beaucoup à celles d’un futur propriétaire.

417391836.jpg

 



 

Commentaires

de mieux en mieux vos articles Chevaliers! un humour de plus en plus acide!
continuez nous aimons!

Écrit par : Luciol | mardi, 10 juin 2008

J'aimerais savoir pour qui vous voteriez si vous étiez membres du PS?

Je me lance : Vincent Peillon est surement le plus à même de rassembler et de relancer le Parti-Socialiste.

Écrit par : Luciol | mardi, 10 juin 2008

Nous aimons, nous adorons, nous sommes en train de devenir complètement "accros" ... bien plus drôle et requinquant que Zola non Luciol ?
Drolissime, percutant ... haletant !
A demain Chevaliers et Amis de la Nappe, demain dès l'aube à l'heure où blanchira la campagne .... et poudroiera la route de Reims !

Écrit par : La Baronne | mardi, 10 juin 2008

Pour être "accro", Baronne, je me confesse à vous sur un prie-Dieu, humble, l'échine courbée.
Certes !
Ils sont pire que l'EPO ou sniffer un rail, ces Chevaliers de la Nappe !

Vais-je m'isoler comme notre ami Citoyen Républicain laïc de Laurède, qui ose usurper un titre de noblesse, soi-dit entre parenthèses, mais dit tout de même ! reniant ses origines roturières ? fi, l'impie !

.

Luciol,

Le preux Chevalier Vincent de la Somme est courageux, n'a rien concédé aux braconniers de son fief, d'une culture inhabituelle pour un Gouverneur de Province comme Bobo-Parisien.
Il n'aime ni paillettes ni vélib'. Ni les canons de rouge...

Il a le regard clair sur les Barons pachydermiques et leurs actes méprisants envers les gueux à 20 sous.

Mais sa rectitude et sa loyauté , bien qu'il soit rompu aux pratiques Solfériniennes, risquent de ne plus être des qualités pour parvenir à Reims, où la maîtresse des lieux, la Cheftaine Adeline n'est autre qu'un amie de Lionel d'Ars.
Mais elle semble toublée, avec 142 autres roturières, par la Marquide Lilloise...
Comment ce fait-se ?
On n'y comprend plus guère dans ces combats de vassaux qui s'entretuent pour une coucagnou.


Dur, Luciol ! Enfin l'espérance doit nous guider et les convictions nous motiver.

Je vous salue, et à demain "si vous le voulez bien" , "parce ce que vous le valez bien" !
Julie

Écrit par : Julie | mardi, 10 juin 2008

Nous attendrons déjà la Rochelle pour voir!
L'été sera très chaud pour eux.

Baronne vous n'avez pas donné de nom! Je ne demande pas de balancer vos "camarades" mais juste un nom pour connaitre votre "poulain" ou "pouliche" sur Reims.

Écrit par : Luciol | mercredi, 11 juin 2008

Très cher Luciol,

La Baronne aurait un penchant prononcé pour les hommes à grosses bacchantes, que cela ne m'étonnerait guère.
Un exemple au hasard, mais vraiment au hasard ! :
Le gueux Léon dit Troll à skis, ami du Sieur Alain l'Ecrivain qui soutient à bout de bras dans la tourmente actuelle, le jouvenceau Olivier à la langue de bois de rose pétrifiée, qui fut son écuyer et lad tout à la fois préféré.

Elle n'est pas du même monde que nous, je vous assure, même si sa conversation est des plus divertissantes.

Mais son ouverture d'esprit alliée à un grande tolérance, en font une personne des plus charmantes que je connaisse et fort fréquentable je vous l'avoue crûment.

.

Allez, cher Luciol,

Il faut que je finisse de préparer la déclaration de notre dîme et de la gabelle, au Seigneur du grand Chambellan du Trésor, Lagarde et Michard, qui ponctionne sans coeur et avec bien des reproches, ses serviteurs loyaux ou rebelles sans discernement aucun.

Ce sera toujours ça de moins à boire en la Cave du Château Haut-Gléon , de Villesèque les Corbières pour accompagner une daube de sanglier du Massif de la Clape que notre servante aux cuisines comptait préparer.

Tout pour permettre l'augmentation du budget de l'infâme Nabochodonosor qui dilapide sans vergogne nos deniers. Celui-là ne durera pas, je vous le prédis. Trop de vassaux s'en plaignent.

Et qu'enfin l'opposition à sa politique dévastatrice, s'unisse pour contrer l'infidèle ! Que le troupeau de pachydermes s'éloigne dans le Savane loin de notre pays Franc !

Je vous salue l'ami,

Julie

PS :
Ma chère Baronne, donnez de vos nouvelles même si non Socialistes ! Je m'inquiète de votre absence depuis hier.
Très cher Marquis de Laurède revenez : vos écrits nous manquent cruellement.
Donnez votre pensum à un scribe, et rejoignez-nous enfin !

Écrit par : Julie | mercredi, 11 juin 2008

Quand même pas pour le plus Bové (bardon j'ai un rhube) des bacchantes quand même, celui qui attaque les champs de blés sans défenses? (alors qu'à une époque, piquer du blé aux riches était une noble cause [Robin des bois])

Baronne si vous me lisez, il faut que vous vous rejoignez la cause des imberbes à lunettes!

Que Dieu vous garde debout!*


*Evangile selon l'abbé route patron des voitures

Écrit par : Luciol | mercredi, 11 juin 2008

Julie, douce enfant, votre sollicitude me touche et la pertinence de vos analyses me concernant, vous à qui j'ouvris mon coeur sur les troubles qu'y causa l'imberbe descendant du grand moustachu, me rassure sur les traces qu'aurait pu laisser le Corbières "titré" qui coula si abondamment dans votre demeure ce week-end !
Me voici donc, de retour du pays de Laurède où malgré mon errance je ne croisas point notre petit marquis.
Il faudra aussi expliquer à Luciol les règles de notre "chevalerie parallèle" qui tolère l'usage de titres et de particules issues des métissages dont vous avez si bien parlé. Nos aïeux avant d'être des princes ne furent-ils pas des gueux en braies ?
Luciol vous devriez arrêter de mélanger Zola et le Chichon et vous auriez déjà compris comme vous l'explique Julie que je ne suis ni socialiste ni turfiste (ni dieu, ni maître) je n'ai donc pas de poulain pour le Tiercé de Reims. Cependant pour vous faire plaisir (et parce que je vous crois bon garçon) si j'avais un choix à faire je trouve à ce jeune Montebourg une tête de gendre idéal qui me consolerait de la trahison du petit facteur... mais je ne sais pour qui il roule : Ségoreine je crois ? Le P.S. en effet ne m'intéresse qu'autour de la Nappe ronde ... il y a trop longtemps qu'il n'est rien d'autre qu'un grand cadavre à la renverse !
Julie pardon, mais je ne rejoindrai pas non plus la cause des imberbes à lunettes (sauf s'il s'agissait de ce brave Laurède dont les délires poético-politiques me ravissent).
Votre dévouée baronne.

Écrit par : La Baronne | mercredi, 11 juin 2008

Luciol, je vois que c'est vous qui parlez des "imberbes à lunette" ... ce qui ne change rien à ma réponse. je me garde à dextre, comme à senestre, revenue depuis des lustres de ces trompeux enthousiasmes, je ne rallie aucun panache, me fiant au seul instinct de mes hauts de chausse !

Écrit par : La Baronne | mercredi, 11 juin 2008

Moi je suis pour un retour de Lionel Jospin!!

Il faut quand même être honnete quand il était premier minsistre la France tournait bien, coupe du monde, bref voici un petit résumé :)
L'année 1998 aura été marquée en France par le mouvement des chômeurs et la coupe du monde de football.

Devant l'ampleur du mouvement des chômeurs, Lionel Jospin accorde une prime de 1 000 francs. Les associations de chômeurs ne sont cependant pas satisfaites et le mouvement se poursuit jusqu'au mois de juin avec l'occupation des ANPE et des bureaux des Assedic. Les chômeurs continuent à réclamer une réévaluation des minima sociaux. L'association AC! demande ainsi à ce que le RMI soit porté à la hauteur du SMIC (soit environ 5 000 francs mensuels contre 2 500 francs en 1998). Finalement, le gouvernement met fin aux occupations par la répression : les bureaux occupés sont progressivement tous faits évacuer par la police.

Les associations de chômeurs parviennent aussi à canaliser le mouvement avec la revendication de l'abaissement de la durée du travail à 35 heures hebdomadaires. La loi des 35 heures, prévue dans le programme de Lionel Jospin, est votée par l'Assemblée nationale au cours de l'année. Le mouvement des chômeurs a manifestement facilité l'adoption de cette loi. La mesure est cependant controversée car elle s'accompagne aussi de l'annualisation du temps de travail. Dans la pratique, elle freine aussi l'augmentation des salaires.

Écrit par : Luciol | mercredi, 11 juin 2008

Luciol,
Moi aussi j'aimais bien Yoyo ... mais tout comme moi il est "out". En outre, l'orgueil et la déception lui ont fait prendre des décisions qui l'ont "décridibilisé".

Écrit par : La Baronne | mercredi, 11 juin 2008

Ô rage ! Ô désespoir ! Luciol,

Vous égarates dans un labyrinthes de pensées biscornues inconcevables par les temps qui courrent.

Le Duc de Retz, Lionel d'Ars bnoursoufflé d'orgueil et de pédenterie, et la Duchesse, l'aigre autant que rabougrie Sylviane, n'ont fait que creuser le mausolée du Parti Social des Gueux !
Bel enfant vous divaguez ! Reprenez-vous je vous en implore, en vous concentrant autrement.

Doux Jésus ! Mais que lis-je ? que vois-je ? où vais-je ? où cours-je ? dans quel état j'erre ?



Il osa abandonner au milieu du gué, ses serfs désemparés et désargentés, avec femmes, vieillards et enfants le 21 avril de l'an II de notre siècle. Et vous eussiez trouvé judicieux que j'acceptasse une quelconque excuse ? Que nenni, Luciol.
Cet homme tel Laurent du Grand-Quevilly plus intriguant encore depuis des lustres et des lustres, mit à bas le parti des gueux.
Je n'oublie pas François le Batave et Messire Domi Dé S Ké le Poussah du Fort de Marrakech Interdit, corresponsables de l'état du pays des Francs, même dans les contrées et fiefs les plus reculés de la capitale à paillettes et Vélib'.

Qu'il s'en aillent tous ces barbons à dents d'ivoire qui labourrent le sol, et laissent les jeunes pousses lever !
Que l'oposition à l'infâme Hongrois, puisse enfin se souder sans eux, pour le combattre à pieds comme à cheval !

.

Et puis, ne me parlez pas encore de ce football ! La coupe de 98 ou autre, est pleine présentement.
En effet, mon preux Chevalier me délaisse ces jours-ci à cause de matchs avec ce ballon rond ridicule ....
Alors je ne puis souffrir davantage qu'on m'en parlât.


Sur ce je poursuis ma déclaration sur ine terres nettes.

Chaleureusement vôtre,

Julie

PS : Madame la Baronne, mes respects Républicains et laïques, car si j'ai des préférences politiques, je partage votre choix de Ni Dieu Ni Maître, très chère.

Écrit par : Julie | mercredi, 11 juin 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu