Avertir le modérateur

mercredi, 09 juillet 2008

À dur âne, dur aiguillon

Aaaaaah enfin, enfin, enfin, enfin ! se réjouissait Nikolaï de Sark en son Palais, sautillant partout et agaçant, plus qu’à l’accoutumée, son entourage pourtant déjà bien habitué.

Ils allaient voir ce qu’ils allaient voir. Il allait être leur aiguillon. Celui qui les ferait atteindre le firmament de la contestation. Qui les ferait partir sur les sentiers de la guerre…Il allait les faire renaître d’un souffle nouveau…

Voyez, disait-il à sa cour, que mon décret de service minimum d’opposition* est une arme redoutable ?

Regardez-les ! Ils ont enfin réussi à se mettre d’accord sur quelque chose !
Ils s’adressent à moi. Ils rejettent mon compromis historique. Ils ne veulent pas de ma toute puissance sur leurs contrées.

Cela est bel et bon Nikolaï ! Outre le fait que l’agitation déclenchée par SégoReine portant des accusations de lui avoir piquée ses breloques, et les fanfaronnades de la Marquise du Nord se réjouissant de son dernier retour en grâce pourraient faire que l’arme de destruction massive ne soit qu’un pétard mouillé…


* voir "...Goûtons voir si le vin est bon..."

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu