Avertir le modérateur

vendredi, 14 novembre 2008

Faut quand même pas pousser mémé dans les orties!!!

Yes week-end!!

 

dessin053.jpg

vendredi, 07 novembre 2008

Royale Ségoreine!

Les vieux de la vieille

 

dessin051.jpg

 

 

lundi, 21 juillet 2008

Allons, c’est dit, bobonne, fais toilette...!*

C’était encore mieux que ce à quoi Nikolaï de Sark croyait pouvoir s’attendre** !

Le Château de Solfé réfléchissait à assigner SégoReine à résidence. Devait-elle vraiment se montrer au grand raout organisé aujourd’hui par Nikolaï de Sark en son Bling-bling Palace.
Le corps protocolaire ne pouvait-il trouver un subterfuge l’obligeant à se faire porter pâle ?

Alors que le Château avait enfin réussi à faire front commun – enfin presque…- voilà qu’elle assénait ses brillantissimes réflexions aux effets quasi toujours dévastateurs. Tous finissait par croire que moins elle prenait l’air, moins on prenait de risque. 

N’avaient-ils déjà pas assez de mal avec Jack le Vosgien qui semblait avoir fait son deuil d’arriver, au cours du Grand Tournoi, à mettre une branlée à tous ces jeunots et qui préférait, semble-t-il, le léchage de bottes de Nikolaï de Sark. Qui sait ça pourrait peut être finir par être plus lucratif pour ses vieux jours…

Dans le même temps, le Sieur Julianus s’inquiétait aussi du sort de SégoReine. Puisqu’en ce moment tout le monde avait des idées d’alliances, pourquoi ne pas participer à ce rigolo petit jeu?
Il se prenait à rêver et se voyait déjà entremetteur du Royaume. Il commencerait par SégoReine et François le Batave…

Avant que ça n’aille trop loin quelqu’un pensera-t-il à lui dire que ça avait déjà été fait et que ça avait foiré ?

*Paris pour un beefsteack (Paroles : Emile Deureux-1870)
**voir A dur âne, dur aiguillon

vendredi, 16 mai 2008

Tout est bon dans la com'

Dans sa croisade pour quitter le Château de Solfé, SégoReine avait décidé de s’entourer des meilleurs intrigants du Royaume.
Dame Guenièvre du Fond du Nez, qui avait déjà contribué à l’éducation de la Princesse de Clèves avec le succès que l’on sait,  se proposa immédiatement.

Nourrissant le secret espoir qu’une fois Reine, SégoReine lui permettrait de vivre ses ambitions déçues de puissance et de gloire.
Elle s’engagea alors dans la formation de la douce damoiselle, voulant qu’elle soit fin prête pour le grand tournoi du Château de Solfé qui devait avoir lieu cette année au mois de novembre.
Elle lui apprenait l’art de la danse, du chant, de la séduction et du discours propice à charmer les nobles comme les pécores du Royaume.

Mais SégoReine se révéla moins malléable que Dame Guenièvre le croyait.

Alors qu’elle lui apprenait comment conquérir le cœur de la populace par des paroles doucereuses et enjôleuses SégoReine se rebiffa, refusant d’être le jouet des ambitions de Dame Guenièvre du Fond du Nez et lui assénant : 

« Si je ne crois pas à quelque chose, je ne le dirai pas. Na! » 

2133431696.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu