Avertir le modérateur

jeudi, 28 août 2008

La croisière s'amuse.

922239500.jpg

Il était indéniable que le Comte Bertrand venait de complètement louper son entrée dans la course au Grand Tournoi.

François le Batave lui, vieux filou du Royaume de Solfé, avait décidé de ne pas rater sa sortie.

L’effet de surprise c’est de lui qu’il viendrait.

S’il ne pouvait pas concourir au Grand Tournoi, atteint qu’il était par la limite d’âge, il ferait le choix de soutenir un des concurrents et de lui refiler ses meilleures arnaques.

Voyons voir ! Où ne l’attendait-on donc pas ? …

Auprès de SégoReine ?

Naaaaan ! C’était trop convenu.

Tout ce que le Royaume comptait de midinettes en rêvait, en souvenir de la folle passion qui les avait unie en son temps.

Auprès de la Marquise du Nord ? Fallait pas pousser non plus !

A ce jour, elle avait si peu de chance de remporter le Grand Tournoi que la soutenir reviendrait à porter un panneau en bandoulière
avec écrit : « foutez-vous de moi ! »

Bon autant dire qu’il n’était pas question de s’attarder sur le sort de Mosco VeniVidiVici, du Sieur Julianus et autre Trio Comique.

En définitive, il ne restait donc plus que...le Comte.

En avant ! Allons-y donc pour le Comte, alors !

Bien sûr si la Princesse voulait venir jouer avec eux, il n'y avait pas de problème mais à condition qu'elle ne l'ouvre pas.

 

Dessin

samedi, 23 août 2008

Quand vient la fin de l'été...

1223390968.jpg

mercredi, 09 juillet 2008

À dur âne, dur aiguillon

Aaaaaah enfin, enfin, enfin, enfin ! se réjouissait Nikolaï de Sark en son Palais, sautillant partout et agaçant, plus qu’à l’accoutumée, son entourage pourtant déjà bien habitué.

Ils allaient voir ce qu’ils allaient voir. Il allait être leur aiguillon. Celui qui les ferait atteindre le firmament de la contestation. Qui les ferait partir sur les sentiers de la guerre…Il allait les faire renaître d’un souffle nouveau…

Voyez, disait-il à sa cour, que mon décret de service minimum d’opposition* est une arme redoutable ?

Regardez-les ! Ils ont enfin réussi à se mettre d’accord sur quelque chose !
Ils s’adressent à moi. Ils rejettent mon compromis historique. Ils ne veulent pas de ma toute puissance sur leurs contrées.

Cela est bel et bon Nikolaï ! Outre le fait que l’agitation déclenchée par SégoReine portant des accusations de lui avoir piquée ses breloques, et les fanfaronnades de la Marquise du Nord se réjouissant de son dernier retour en grâce pourraient faire que l’arme de destruction massive ne soit qu’un pétard mouillé…


* voir "...Goûtons voir si le vin est bon..."

Le Délinquant involontaire?

 
 
1901050425.2.jpg

*Jacques Dutronc
Gentleman cambrioleur

lundi, 07 juillet 2008

Esprit es-tu là?

 
 
1179699895.jpg
 
 
 
 
 

vendredi, 04 juillet 2008

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause!

2066801415.jpg
 

Vive le Québec Libre

1016109527.jpg
Pour "boucher" son vide deux dessins par jour. 
 

jeudi, 03 juillet 2008

Il ne faut pas confondre le Royaliste et le Loyaliste!

La fébrilité suintait par toutes les pierres de la vieille demeure de Solfé. Du dépouillement des voix par Maître Enfoiros et Maître A penser, huissiers au Château, certaines informations commençaient à percer.

Et la belle Lilloise de se ronger son sang bleu.
Elle avait cru son tendre Laurent tout acquis à sa cause mais venait de découvrir que le sale petit fourbe ne serait pas opposé à faire couche commune avec le Baron Henri Parfum Pin des Landes.
Décidément cette grande asperge mangeait à toutes les écuelles ! 

Elle reprenait néanmoins un peu espoir sachant pourvoir compter sur le trio comique qui s’était nouvellement formé.
Il fallait toutefois raison garder car s’ils faisaient de l’œil à la Marquise, le Château se souvenait qu’ils avaient en leur temps été forts proches de la Princesse SéoReine et que leur préférence n’était pas encore bien arrêtée.
Fallait-il croire que leur ambition d’amuseurs du Château n’était pas feinte ? 

Heureusement, il y avait encore le Comte Bertrand ! 

Mais ce dernier ne la courtisait-il pas pour que ce soit elle qui se rallie à sa cause ?
Il fallait dire que le pauvre était bien à la peine. A part, certains déserteurs des troupes du Sir Di S Ké, ses alliés ne se bousculaient pas au portillon ou tout du moins n’affichaient-ils pas clairement leur préférence à son égard…et encore, ne les comptait-il pas au-delà de la grande voie ceinturant son fief. 

Mais alors quel était le secret de SégoReine, elle qui avait finalement à dos tous les précédents y compris François le Batave, président du Jury ? 

Le public, on vous dit ! Le public !

Devait-elle s’en réjouir ? La dernière fois c’est ce même public qui l’avait lâché au dernier moment…

mercredi, 02 juillet 2008

Faites vos yeux plus rien à voir!

Ah quelle tâche bien peu aisée que celle d’avoir à faire un choix !
D’ici quelques heures, la grand-messe du vote du jury après la clôture officielle du concours d’éloquence.
 

Quelle tâche difficile que celle d’arriver à comprendre les règles que l’on avait soi-même édicté pour que le concours ne se finisse pas comme celui de l’An 90 en l’ancienne Condate en un pugilat entre les participants. 

S’il en était également, chose peu aisée que de se souvenir de la prestation de chacun.
Car si sur la forme chacun avait fait montre d’innovation de mise en scène ; sur le fond, l’originalité n’avait pas particulièrement brillé. 

En effet, chose à peine croyable !...personne n’avait fait l’éloge de l’immobilisme, du retour en arrière, de l’incohérence, du despotisme… 

Et si, pour certains, le Comte Bertrand avait bien un peu dérapé au début, il avait fini par dire qu’emporté par l’enthousiasme ambiant ses paroles avaient dépassé sa « libre » pensée. 

En tout cas, entre ceux que l’on savait déjà inscrits au Grand Tournoi, les indécis, les non-inscrits que, sauf improbables événements, l’on retrouverait le jour dit, les chefs de l’armée des ombres et autres amoureux transis, les représentants de la jeune garde de la Chevalerie, les barons des Grandes Provinces, …le choix allait être cornélien. 

Une seule solution pour se départager. Les alliances. Ces bonnes vieilles alliances !
Et chacun de repartir tapiner dans le jardin de l’autre. 

Mais, au fond, peu importait puisqu’au final seul le vote du public compterait. 

Pour SégoReine, tapez 1. Pour la Marquise du Nord, tapez 2. Pour le Comte Bertrand, tapez 3.

Pour….

 

Pour une compréhension à peu près compréhensible des règles applicables et un résumé des contributions, voir Contributions : Qui a dit quoi ?

L'économie de l'intelligence par un radin de la pensée

529522579.jpg
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu